Une étape de 33 milles est prévue ce matin. Dès 10h30 le moteur ronronne 2000 tours, nous ne voulons pas risquer de ne pas avoir de place à Cavalaire ce soir. A 11h30 déballons nos voiles et profitons de quelques minutes de calme. Malheureusement la moyenne tombe et nous remettons le moteur pour ne pas perdre nos compagnons de route. La navigation le long de la côte d’Azur c’est l’enfer, la mer est agitée en permanence par les sillons des bateaux à moteur.

Un peu plus tard Orion se prend dans un filet de pêcheur. Jean-Jacques plonge courageusement dans une mer agitée et après près d’une heure d’effort, parvient à dégager sa quille. Nous tournons près d’eux pendant toute la durée de l’opération, plus pour une aide psychologique que physique, en raison de l’état de la mer Serge ne peut quitter notre bord.

DSC00284

DSC00286

Quand nous entrons dans le port de Cavalaire Vanikoro qui est là depuis 1 heure nous a retenu 2 places à côté de lui. L’étape est agréable même s’il nous en coute 54.00€ pour la nuit.